top of page

Interview Rhône FM

À la découverte du pickleball, ce sport en vogue aux USA qui débarque en Valais.


Un nouveau sport de raquettes débarque en Valais depuis cet été. Après le tennis, le badminton et le squash, il est désormais possible de jouer au pickleball au centre sportif des Îles. Méconnue de ce côté de l'Atlantique, la discipline est très populaire aux Etats-Unis. Découverte.


joueurs de pickleball a Sion en suisse
Un terrain de badminton, un filet de tennis, une balle de unihockey et une raquette sans cordage: voici le pickleball

Prenez un terrain de badminton. Ajoutez-y un filet de tennis. Équipez-vous d'une raquette sans cordage, un poil plus grande que celle du ping-pong, semblable à celles utilisées sur la plage durant l'été. Enfin, préparez-vous à frapper dans une balle en plastique, identique à celle du unihockey. Ce drôle de mélange donne naissance au pickleball. Un sport très en vogue en Amérique et qui vient tout juste d'arriver sur sol valaisan.

"Des amis m'ont chauffé pour que j'essaie, j'y suis allé à reculons, j'ai testé…et depuis je ne joue plus au tennis!"

Rafael Fischer, initiateur du club Pickleball Suisse


En plus du tennis, du squash et du badminton, il est ainsi possible de s'essayer à cette nouvelle discipline depuis cet été au centre sportif des Îles. À l'origine de cette initiative: Rafael Fischer, un Alsacien établi à Miami ces dernières années. "C'est en Floride que j'ai découvert ce sport", raconte-t-il. "Alors que j'avais l'habitude de jouer au tennis avec un pote, on nous a un jour refusé l'accès au terrain en prétextant qu'une initiation au pickleball avait lieu durant le week-end. La semaine suivante, rebelote. Nous ne savions même pas en quoi consistait cette discipline. Ce qui est sûr, c'est que ma première approche a été négative à cause de ça. Le pickleball faisait tellement recette là-bas qu'il y a eu jusqu'à une centaine de personnes en même temps sur les terrains. Lorsque des amis ont commencé à me chauffer pour que j'essaie, j'ai dû me faire violence. J'y suis allé à reculons, j'ai testé…et depuis je ne joue plus au tennis!"


Un sport très facile d'accès

Rafael Fischer affirme ainsi avoir été très vite séduit par les sensations de ce sport né au milieu des années 60, mais dont le véritable essor est bien plus récent. Il loue notamment le fait qu'il soit accessible au plus grand nombre."Dix minutes suffisent à être prêt au jeu, après…vous n'arrêtez plus"


"J'ai proposé au responsable du centre d'initier gratuitement les Valaisans. Il a très vite accepté et depuis, cela ne s'est pas arrêté."

Rafael Fischer, initiateur du club Pickleball Suisse


Si le pickleball est aujourd'hui le sport qui connaît la plus grande croissance du nombre de pratiquants aux Etats-Unis, il reste pour le moins méconnu de ce côté-ci de l'Atlantique. "J'ai été surpris de ne trouver aucun club en débarquant en Valais cet été", sourit Rafael Fischer. "Un jour, nous sommes venus surfer à Alaïa Bay avec mon amie et j'ai vu le mur de tennis du complexe des Îles. Je me suis tout de suite dit que les dimensions ressemblaient à celles d'un terrain de pickleball. Je suis alors allé voir le responsable du centre, je lui ai présenté ce sport et je lui ai proposé d'initier gratuitement les Valaisans. Il a très vite accepté et depuis, cela ne s'est pas arrêté."


Un club qui prend de l'ampleur

L'histoire du pickleball en Valais a donc débuté en extérieur. En plein été et en période de canicule lors de laquelle la fréquentation du Domaine des Îles était très importante. "Cela nous a offert gratuitement une vitrine fantastique. Nous étions une sorte d'attraction. Beaucoup de personnes s'arrêtaient avec l'envie d'essayer. La plupart à l'avoir fait revenaient le lendemain ou dans les jours suivants avec des amis." Créé il y a quelques semaines seulement afin de réunir tous les nouveaux adeptes de cette discipline en Valais, le club Pickleball Suisse a déjà franchi la barre des 30 membres. "Rien que la semaine dernière, nous en avons accueilli dix supplémentaires sans faire de pub. La seule visibilité que l'on a jusqu'à présent vient de nos réseaux sociaux et des vidéos qu'on y diffuse.


Des sessions de pickleball noctures sont parfois organisées au centre sportif des Îles.



Si Rafael Fischer fait office de précurseur pour le pickleball en Valais, l'Alsacien a eu le plaisir de découvrir que son sport était déjà pratiqué ailleurs en Suisse. Le week-end dernier, il a pris la direction de Zofingue en Argovie pour y disputer un tournoi en double avec son amie. "Nous étions une bonne cinquantaine de joueurs venus de tout le pays. Nous disputerons une autre compétition d'ici dix jours à Lausanne avant de nous rendre en Autriche pour un événement international de haut niveau auquel la plupart des clubs suisses participeront. Le pickleball prend gentiment de l'importance ici. La preuve: une structure uniquement dédiée à ce sport vient de voir le jour à proximité de Zurich. Je vous promets que vous ne faites que commencer à entendre parler de cette discipline!"


Des terrains à partager avec le badminton

Tandis que la météo ne permet plus à Rafael Fischer et aux autres adeptes du pickleball de jouer en extérieur, ces derniers ont trouvé refuge à l'intérieur du centre sportif des Îles. Ils y cohabitent pour le moment avec les joueurs de badminton, mais l'initiateur du club ne cache pas son objectif: ouvrir, à terme, un centre réservé à sa discipline en Valais."L'objectif à court terme est de disposer de notre propre structure réservée au pickleball à Sion", Rafael FischerTout un chacun est libre d'aller découvrir le pickleball au centre sportif des Îles. Afin d'attirer un maximum d'adeptes, Rafael Fischer propose trois premières sessions d'initiation gratuites. Un investissement pour lequel il est convaincu d'être récompensé à l'avenir

"Vous savez ce qu'on dit? Pickleball un jour, pickleball toujours!"

Nous avons testé le Pickleball! Reportage à écouter ci-dessous


14 views0 comments

Comments


bottom of page